LE « WEB RESISTANT » LANCE LA NOUVELLE CROISADE ET CULTIVE LA PARANO

Publié le par Anomalie

L'antienne est connue : nous sommes entrés dans la quatrième guerre mondiale, dont les champs de bataille sont pour l’instant localisés le long des « frontières sanglantes de l’Islam », mais qui s’étendront demain à l’ensemble du monde libre et civilisé, occidental en un mot. Sur la Toile, une autre ligne de front traverse la blogosphère, celle qui oppose les aveugles « munichois », désinformés et lobotomisés par la pensée unique et le multiculturalisme, aux soldats de la réinformation chrétienne et néoconservatrice, investis de la mission d’éclairer nos consciences sur la guerre de civilisation menée par l’Islam pour le contrôle de la planète. Véritable galaxie transnationale, ce que l’on appelle le web résistant trouve dans l’organisation en réseaux facilitée et démultipliée par la blogosphère le terrain d’expression que lui refuse le champ clos des medias mainstream. Cette obsession du « on nous cache tout » nourrie de la dénonciation récurrente du complot médiatique amène les bloggueurs résistants à cultiver une posture paranoïaque du dissident doublée d’un complexe de supériorité puisant dans leur conscience de la Vérité. La méfiance systématique et absolue de la présentation des événements par les médias se conjugue au symptôme de la fièvre obsidionale (syndrome de l’encerclement), matrice fondamentale de toutes les théories du complot. La complexité des situations et l’enchevêtrement subtil des causes et des conséquences sont assimilés à des tentatives de justification du pire, et donc évacués afin de leur substituer une lecture des événements totalement simpliste et manichéenne autour d’un combat entre le Bien et le Mal, entre les guerriers et les lâches, entre hommes libres et soumis. Chaque fait est ainsi réduit à sa plus simple expression pour lui permettre de rentrer dans la grille d’analyse d’une offensive musulmane globale. Pourquoi les médias refusent-ils donc de nous informer sur cette quatrième guerre mondiale ? Parce que les relais médiatiques européens ne sont que l’expression de la soumission des Etats au relativisme culturel ambiant au nom du sacro-saint refus de la stigmatisation et de la victimisation d’une population musulmane au poids démographique (et donc électoral) croissant dans nos sociétés. L’instrument de cette désinformation généralisée est ce que le web résistant appelle le « politiquement correct », formule creuse s’il en est, mais définie ici comme la manière de ne pas nommer un « trouble social dans les banlieues » un « stigmate de la guerre de religion pour le contrôle du territoire ». Pas besoin de tourner autour du pot : il s’agit bien d’un complot, d’une conspiration du silence, que le web résistant s’emploie à briser. Comment ? En fournissant clé-en-main, à l’instar des think-tank, un kit d’argumentaire sur toutes ces questions tout en exhortant ses lecteurs à devenir « des esprits libres » ! « Dans la guerre d’aujourd’hui, seuls les bloggers sont devenus l’organe critique de la défense du monde libre et de la vérité » (Caroline Glick, rédactrice adjointe du Jerusalem Post, août 2006).


Les faits sont simples, et toute une cohorte de personnalités leur servent de caution intellectuelle : l’Islam n’est pas une religion mais une idéologie de combat et d’expansion maximale. La théologie islamique implique en effet que la finalité de l’Islam est d’être portée au monde entier.  Le Dar al-Islam (Maison de la Paix / Maison de la Soumission) désigne les territoires sous gouvernement musulman, et le Dar el-Harb (« Maison de la Guerre ») les territoires qui échappent à la loi de l’Islam. Les néoconservateurs sont convaincus que l’Europe (Dar el-Harb) est la cible actuelle de l’Islam pour l’intégrer au Dar el-Islam. Plutôt que par la guerre, les islamistes entendent rattacher l’Europe à la loi de l’Islam par une substitution de population, que permettrait l’effet conjugué d’une démographie européenne « de souche » déclinante et d’une immigration de peuplement croissante. Voilà comment l’un des principaux sites de réinformation résistante résume la situation : « L’Europe se transforme toujours davantage en une province de l’Islam, une colonie de l’Islam », a prédit l’essayiste et journaliste italienne Oriana Fallaci*. L’historienne Bat Ye’or a donné un nom à cette colonie – « Eurabia ». Mark Steyn, dans America Alone : The End of the World as We Know It (L’Amérique seule : la fin du monde tel que nous le connaissons) affirme qu’une grande partie du monde occidental « ne survivra pas au XXIe siècle et une grande partie, dont la plupart sinon la totalité des pays européens, disparaîtra pendant notre génération ». Trois facteurs – la foi, la démographie et le patrimoine culturel – indiquent que l’Europe s’islamise. La foi des Musulmans, avec son tempérament djihadiste et son suprématisme islamique, tranche autant qu’il est possible avec celle des Chrétiens européens non pratiquants. Ce contraste amène de nombreux Musulmans à considérer l’Europe comme un continent mûr pour la conversion et la domination. Il en résulte des revendications suprématistes extravagantes telles que cette déclaration d’Omar Bakri Mohammed, « Je veux que la Grande-Bretagne devienne un État islamique, Je veux voir les couleurs de l’Islam flotter au 10, Downing Street ». Ou encore cette prédiction d’un imam installé en Belgique : « Nous prendrons bientôt le pouvoir dans ce pays. Ceux qui nous critiquent aujourd’hui le regretteront. Ils devront nous servir. Préparez-vous, car l’heure est proche ».


*Peu connue du grand public en France, Oriana Fallaci se singularise par une vision extrême de l’Islam, et avait estimé dans deux ouvrages majeurs (La rage et l’Orgueil et la Force de la Raison) que les Musulmans, qui « se reproduisent comme des rats », sont « incapables de contribuer aux progrès de l’Humanité, passant leur temps à prier le derrière en l’air ». Soutenue par la Lega Nord, Oriana Fallaci a vendu plus d’un million d’exemplaires de ses ouvrages en Italie, devenant le symbole et le symptôme de l’imprégnation de l’argumentaire de la nouvelle droite en Europe. Elle a été élue Femme de l’année 2006 par Front Page Magazine, web-magazine néoconservateur américain.

 


 

Un autre site web résistant explique ainsi la nécessité d’une nouvelle croisade occidentale contre les barbares musulmans. Nous ne résistons pas à la gratuite méchanceté de reproduire ici l’intégralité de ce laborieux manifeste (fôtes d’ortograf comprises). Comme vous allez le constater, cette plateforme d’action dépasse le cadre largement admis de la lutte contre les nouveaux barbares : tous les champs lexicaux de la « nouvelle droite » y sont présents, de l’obsession de la décadence à la suprématie des valeurs chrétiennes en passant par le rejet du multilatéralisme et du relativisme culturel, et la promotion parallèle d’une éthique occidentale de combat affranchie du droit international. Nous ne ferons pas non plus de commentaire, le texte se suffisant à lui-même. Bonne lecture !



LA NOUVELLE CROISADE


Nous somme confrontés au même problème depuis 1 400 ans. L'Occident chrétien est en guerre avec le monde islamique depuis la nuit des temps. Tous ceux qui conaissent l'historique du conflit savent que lorsque vint le temps de libérer la Terre Sainte, de reconquérir l'Espagne ou de repousser l'Empire ottoman, la seule solution viable est toujours restée la même : PARTIR EN CROISADE.


Si vous croyez que le rédacteur de se blogue insinue qu'il faut s'acheter un cheval, se mettre en selle et galloper aveuglément à la rencontre du premier mahométan venu, vous avez faux. Les croisades de ce type sont bel et bien révolues, mais le combat continue sous d'autres formes.


Voici un plan en dix points qui énumère les choses à faire pour sauver l'Occident et la Chrétienté du tsunami islamo-marxiste.


Au niveau mondial :


1) Marginaliser les organisations comme l'ONU, l'OTAN, l'UE, l'AAI (Agence atomique internationale) et les autres organisations du 10 septembre. Ignorer les ONG marxistes comme Human Right Watch et Amnesty International.


2) Nier le droit à tout pays islamique de posséder l'arme nucléaire.


Ceci inclut désarmer le Pakistan des siennes et bombarder les pays développant l'énerge atomique (Iran, Lybie, Maroc, Algérie, Tunise, Arabie Saoudite, Émirat Arabe Unit). Nous ne POUVONS PAS nous permettre de laisser des armes nucléaires tomber dans les mains d'islamistes, et c'est ce qui risque d'arriver à tout moment dans les pays musulmans -- mêmes relativement modérés.


3) Soutenir les chrétiens oppressés dans le monde musulman.

- Exiger que les chrétiens des pays où ils ne peuvent s'auto-déterminer et s'auto-défendre (Égypte, Érytrée, Irak, Indonésie) soit respectés. Dans les cas où nous serons poussés à agir -- et qu'une attaque n'abboutirait nulle part -- acceptez les minorités chrétiennes de ces pays comme réfugiés.

- Aider les chrétiens des pays où ils sont encore au pouvoir et/ou ils ont encore de l'influence à résister (Kosovo, Arménie, Liban, Éthiopie, Sud-Soudan, Nigeria, Côte d'Ivoire, Timor Oriental).


4) Frapper les États islamistes génocidaires et/ou exportateurs de terrorisme, dont la Syrie et le Soudan.


5) Supporter les droits des femmes et la liberté politique (démocratie) dans le monde musulman. NE PAS UTILISER CELA COME UNIQUE RECOURT.


6) Assurer la sécurité d'Israël.

- Écraser le Fatah, la Hamas et le Hezbollah.

- Annexer la Bande de Gaza et la Judée-Samarie.

- Régler le problême posé par lesdits « Palestiniens ».

- Nous débarasser de la Mosquée Al-Aqsa et du Dôme du Rocher.

 


Au niveau occidental (sur le « home front ») :


7) Développer une stratégie pour contrer l'islamisme sur le front idéologique. C'est là que le Christianisme entre en jeux.

- Faire valoir notre foi et nos valeurs judéo-chrétiennes ainsi que notre culture et notre héritage gréco-latin. Dans toutes les nations chrétiennes, les chrétiens doivent former des Moral Majority à l'image de celle des USA. Le but est d'unir le poid politique de tous les chrétiens conservateurs en ralliant les Protestants, Catholiques et Orthodoxes dans la même cause : gagner les « Culture Wars ».

- Proner le pan-Christianisme et le Sionisme chrétien.


8) Cesser de financer les régimes islamistes par l'argent du pétrôle en mettant en branle une grande réforme énergétique.

- Arrêter d'acheter des combustibles fossiles des pays musulmans en se tournant vers des commercants alternatifs.

- Utiliser de plus en plus des énergies nouvelles (nucléaire sécuritaire, hydrogène).


9) Ne pas se laisser marcher sur les pieds par les musulmans occidentaux.

- Couper le financement des mosquées, madrassas, et organismes de lobbying islamistes.

- Mettre fin immédiatement à TOUTE immigration musulmane supplémentaire en Occident.

- Expulser sur-le-champ tous les musulmans hostiles, les musulmans « résidants non-permanents », les musulmans à « double nationalité » et les musulmans clandestins.

- Arrêter de faire des concessions aux musulmans déjà présents et arrêter de céder à leur chantage.

- Permettre aux citoyens non-musulmans d'exercer leur droit de liberté d'expression.


10) Mettre fin au déclin démographique de l'Occident.

- Restreindre l'immigration extra-occidentale.

- Délégaliser l'avortement.

- Favoriser la famille traditionelle.

- Lutter contre l'obésité, le tabagisme et la toxicomanie.


Bien entendu aucun politicien occidental ne va faire de ce plan sa plate-forme électorale, donc l'idée ici est de militer séparément pour chacune des causes/actions listés.




Parce qu’au nom du libéralisme nous rejetons l’islamisme, troisième totalitarisme après le communisme et le nazisme, nous refusons la lecture messianique et simpliste des néoconservateurs qui, en prétendant lutter contre la Terreur islamiste, contribuent à jeter par millions des Musulmans dans ses bras. Bientôt sur ©Immobilisez-vous : ce que nous croyons - les réponses à la vision néoconservatrice de l’Islam. Pourquoi l’islamisme et le néoconservatisme sont les meilleurs alliés objectifs, se nourrissent l’un l’autre, et ont besoin l’un de l’autre.

 

 

Commenter cet article

bofbof 23/04/2010 00:20



tout à fait d'accord !


Il manque une donnée à ton équation, le pétrole, pour éliminer la folie musulmane il faut arrêter d'en utiliser.



Anomalie 04/09/2008 15:29

Pas d'accord avec l'équation néoconservatisme=islamismeA aucun moment cette équation n'est faite. 

resistor 04/09/2008 13:21

Pas d'accord avec l'équation néoconservatisme=islamisme, même si les néoconservateurs font des erreurs je préfère encore l'analyse d'un Newt Gringrich pour combattre l'islam, l'oeuf et l'islamisme le dragon qui en sort.Je suis conservateur, chrétien, mais je sais que nous aurons besoin de tout le monde pour gagner cette guerre, d'athées, d'agnostiques , de femmes et même d'homosexuels qui ne sont pas assez fous pour croire que l'islam c'est "cool" pour eux.N'attendons pas le nouveau Churchil, soyons tous ensemble le Nouveau Churchill et le nouveau Patton à la fois, pour botter le cul de l'islam radical et de ses séides hors de notre continent.En attendant continuons la lutte , quant à nos divergences on en discutera après la Victoire.Bon courage et félicitation pour cette synthèse en 10 points.