Mardi 18 novembre 2 18 /11 /Nov 00:27



Nous vous parlions hier de l’irrésistible progression de la milice islamiste Al-Chabab el-Mudjahiddin, fraction ultra-fondamentaliste dissidente du mouvement des Tribunaux Islamiques, en Somalie. Nous voudrions aujourd’hui attirer votre attention sur la situation dans les territoires qui sont déjà passés sous le contrôle de ces fanatiques obscurantistes. Sous le joug totalitaire des nouveaux fous d’Allah, voilà une préfiguration de l’horreur crue que le pays s’apprête à vivre, semblable à ce qu’a connu l’Emirat islamique d’Afghanistan sous la coupe des talibans.





Les nouveaux maîtres islamistes de la ville de Kismaayo ont interdit de commercer aux heures de prière. « Alors que je vendais à ma boutique, trois hommes armés sont venus vers moi et m’ont ordonné de fermer les portes de mon magasin ; on m’a donné un ultimatum », a déclaré Asha Yasin, commerçante de Kismaayo. Les commerces ne sont pas les seuls touchés : les transports publics doivent également s’arrêter, et des milices patrouillent quotidiennement pour s’assurer que l’interdit est bien respecté. Le commandant islamiste de la ville a décrété que les musulmans qui ne priaient pas quotidiennement étaient passibles de mort. Les idylles entre adolescents non mariés ou encore la « musique étrangère » sont frappées d’interdit.


Mais la barbarie moyenâgeuse se manifeste surtout sous les traits de la plus ignoble sentence : la lapidation. L’horreur a eu lieu à Kismaayo, toujours. C’était le 27 octobre dernier. L’UNICEF a rapporté qu’une jeune fille de 13 ans, Aïcha Ibrahim Duhulow, a été mise à mort par un groupe de 50 hommes qui l’ont lapidée en deux temps dans un stade de la ville, devant un millier de spectateurs. D’abord enterrée jusqu’au cou, elle a été lapidée une première fois, puis déterrée ; mais des « infirmières » ayant constaté qu’elle était encore vivante, elle a été remise en terre pour être achevée.




À en croire le
Corriere della Sera, « les pierres utilisées pour lapider Aïcha Ibrahim Duhulow n’étaient ni trop grosses pour provoquer une mort instantanée, ni trop petites pour être inoffensives ». C’est Amnesty International qui nous apprend le reste : Aïcha a en fait été violée par trois hommes alors qu’elle se rendait chez sa grand-mère, et s’est ensuite plainte auprès des miliciens d’Al-Chabab. Mal lui en a pris : en vertu de la loi islamique, elle est convaincue d’adultère et condamnée à mort par lapidation. Des « spectateurs » ont tenté de venir en aide à la jeune fille, mais les miliciens ont tiré dans la foule pour l’exemple, tuant un enfant de dix ans.
 

Sources : Point de Bascule | Afrik.com | UNICEF

 


Par Anomalie - Publié dans : Islam et islamisme - Communauté : Résistance 2007
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

NoSharia_NoGihad_xlarge.gif

 

cartoon-muslim2.gif

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés